Manuscript with arrow icon Book and magnifying glass icon Cross-check icon Process checklist icon Reputation ribbon icon Graduation cap icon Question speech bubble icon Headset call icon Mobile phone call icon Login arrow icon B+ Paper Icon Becoming B+ Paper Icon Checkmark Paper Icon Feedback Speech Bubble Icon Feedback Double Speech Bubble Icon Similarity Check Icon Professional Development Icon Admin Training Icon Instructor Training Icon Student Training Icon Integrations Icon System Status Icon System Requirements Icon Menu Icon Checkmark Icon Download Icon Rubric Icon Prompt Icon QuickMark Set Icon Lesson Plan Icon Success Story Icon Infographic Icon White Paper Icon White Paper Icon Press Release Icon News Story Icon Event Icon Webcast Icon Video Icon Envelope Icon Plaque Icon Lightbulb Icon Insights Lightbulb Icon Training Icon Search Icon Turnitin Logo (Text and Icon) Icon Facebook Icon Twitter Icon LinkedIn Icon Google Plus Icon Lightbulb Icon Binoculars Icon Drama Masks Icon Magnifying Glass Icon Signal Check Indicator Bars Red Flag Icon Analysis and Organization Icon
Contactez ventes

Bien que l'intelligence artificielle (IA) fasse des progrès notables chaque année, elle semble encore loin de prendre en charge des tâches créatives comme la sculpture et la composition musicale. Cependant, vous serez peut-être surpris d'apprendre que l'écriture par IA est en fait une réalité aujourd'hui.

En 2017, le Washington Post a annoncé qu'il avait utilisé Heliograf, un robot journaliste. De même, OpenAI a annoncé en février 2019 qu'elle formait un nouveau modèle d'IA linguistique intitulé GPT-2. Cependant, elle a retiré la version finale au motif qu'il y avait des 'applications malveillantes de la technologie', bien qu'elle ait permis à d'autres auteurs de l'expérimenter et de travailler avec.

En bref, l'écriture par IA est probablement plus proche que ce que la plupart des gens pensent. Avec des outils comme Heliograf et GPT-2 déjà créés, il ne reste plus qu'à rendre cette technologie plus accessible et plus abordable. En fait, des entreprises EdTech comme Turnitin utilisent déjà l'innovation de l'IA et de l'apprentissage machine dans le développement de leurs produits. Ce n'est qu'une question de temps avant que les étudiants aient accès à des robots d'écriture usant de l'IA et le moment est venu pour les éducateurs de s'y préparer.Though artificial intelligence (AI) is making leaps and bounds every year, it still seems to be a long way from taking over creative tasks like sculpting and making music. However, you may be surprised to learn that AI writing is actually a reality today.

Des humains aux robots

À vrai dire, il est fort probable que nous assistions déjà aux débuts de la prochaine vague d'intelligence artificielle. Les logiciels de traitement de texte étaient autrefois limités à des correcteurs orthographiques de base. Cependant, ils disposent maintenant de correcteurs grammaticaux et linguistiques bien plus avancés, qui peuvent réellement lire et interpréter les mots de l'auteur et proposer des suggestions d'amélioration.

L'IA n'apparaîtra pas devant les étudiants comme un bouton magique qui dit : « Créez votre écrit ici ». Elle va lentement s'imposer dans le processus d'écriture en offrant des outils de plus en plus perfectionnés qui enlèvent de plus en plus de contrôle à l'auteur humain.

Des outils d'édition automatisés peuvent déjà réécrire des phrases, corriger des fautes de grammaire complexes, vous indiquer le ton de votre écriture, et même vous suggérer de nouvelles sources à consulter. Il ne faudra pas longtemps avant que de tels outils puissent réécrire des documents entiers, restructurer des œuvres importantes, et repérer des problèmes plus généraux dans un texte écrit.

Pour les étudiants, en particulier ceux qui ont du mal à écrire, ces outils seront probablement une aubaine. Ils ne transformeront pas comme par magie des écrivains médiocres en écrivains étonnants, mais ils aideront ces étudiants à devenir de bien meilleurs auteurs plus lisibles.

Mais, à un moment donné, les outils seront suffisamment avancés pour que les élèves ne soient plus aux commandes de leur propre écriture. Il arrivera un moment ou l’automatisation aura atteint un tel contrôle qu’au lieu d’aider l’étudiant elle rédigera à sa place. 

Il sera beaucoup plus difficile de s'attaquer à ce problème que s'il existait une séparation évidente entre les outils d'écriture éthiques et les logiciels qui offrent des raccourcis contraires à l'éthique.

Que peuvent faire les enseignants aujourd'hui

La bonne nouvelle, c'est qu'il y a beaucoup de choses que les instructeurs peuvent faire aujourd'hui pour se préparer à cette éventualité.

  1. Parlez aux étudiants des outils d'écriture : tout simplement utiliser les outils que les étudiants utilisent tous les jours, leur demander de réfléchir à leur relation avec ceux-ci. Posez des questions spécifiques telles que « Qui est responsable si votre correcteur grammatical faisait une erreur ? » ou « Si votre traitement de texte modifie une phrase, cette phrase a-t-elle été écrite par vous ou par le logiciel de traitement de texte ? » Faites réfléchir les étudiants à la façon dont ils maîtrisent la rédaction de leurs devoirs et à l'importance de cette maîtrise. Ceci peut être défini comme la ligne entre l'écrivain et l'éditeur et le moment où l'IA franchit cette ligne.
  2. Outils d'intégrité de titularité : l'IA va faire de l'intégrité de titularité une partie beaucoup plus importante de tout plan d'intégrité académique. Des outils tels que Turnitin Originality ont maintenant des capacités de titularité qui peuvent détecter les changements dans l'écriture des étudiants, même s'il ne s'agit pas de plagiat traditionnel. L'intégration de ces outils dès maintenant peut non seulement aider les éducateurs à se prémunir contre certains problèmes d'intégrité clés d'aujourd'hui, tels que la fraude contractuelle, mais aussi contre les problèmes qui se profilent à l'horizon.
  3. Structurer les devoirs avec soin : comme pour d'autres questions d'intégrité académique, certains types de devoirs sont plus résistants que d'autres à la prise de raccourcis. Un devoir avec une partie en classe, par exemple, n'est pas aussi facile à créer pour une IA qu'un devoir écrit en dehors de la classe. Le choix de sujets plus spécifiques, voire personnels, peut également aider. Notamment, à l'heure où l'apprentissage à distance et l'enseignement en ligne sont plus nombreux que jamais, il peut être plus délicat de confier des tâches individualisées.

La principale façon d'aborder l'écriture basée sur l'IA est de réfléchir à ces questions et d'amener les étudiants à y réfléchir également. L'écriture par IA ne sera peut-être pas là demain, mais elle le sera bien assez tôt, et il est temps pour les éducateurs et les étudiants de commencer à se préparer pour cet inévitable jour où les étudiants pourront appuyer sur un bouton et où l'ordinateur écrira entièrement leur devoir.


Turnitin Originality